Aller au contenu


CHAMBOST Anne-Sophie        
5 rue Roussy 69004 Lyon
Née le 27/07/1971
Tél. port. : 06 15 77 35 97
Mél. : anne-sophie.chambost@univ-lyon3.fr

DIPLOMES

1994-1995 :
DEA d’Histoire du droit
Université Jean Moulin-Lyon 3 (mention B)     
Diplôme Européen d’Histoire des Idées politiques Université Jean Moulin-Lyon 3 / Faculté de Milan (mention TB)

1996-1997 :
DEA de Philosophie du droit
Université Paris II-Assas (mention B)

2000 :         
Doctorat en droit, mention histoire du droit

La pensée juridique de Pierre-Joseph Proudhon. Un anarchiste et le droit.
Thèse soutenue à Lyon le 28 octobre 20002001 Prix Montesquieu décerné par l’AFHIP à la meilleure thèse d’histoire des idées politiques
2002 Prix de thèse de l’Université Jean Moulin-Lyon 3

2012 :        
Habilitation à diriger les recherches

Autour de la réforme du concours et des études de droit. Un sujet de controverse entre les revues juridiques de la Monarchie de Juillet
Habilitation soutenue à l’université Jean Moulin-Lyon 3 le 24 novembre 2012

Habilitation à Diriger des Recherches en Droit soutenue le 24 novembre 2012. Jury composé des Professeurs Nicole DOCKES-LALLEMENT (ém., Lyon 3, Louis-Augustin BARRIERE (Lyon 3), Jean-Louis HALPERIN (École normale supérieure ULM), Christian CHENE (Paris Descartes), Arnaud VERGNE (Paris Descartes), Jacqueline MOREAU-DAVID (ém., Paris Descartes)
 

AFFECTATIONS

2001-2006 : Maître de conférences en histoire du droit, Université Bretagne Sud
2006-2013 : Maître de conférences en histoire du droit, Université Paris Descartes
Depuis 2013 : Maître de conférences en histoire du droit (Jean Moulin – Lyon 3)

FONCTIONS ADMINISTRATIVES ET COLLECTIVES


Université Bretagne Sud :

-       Responsable de la première année des études de droit (2002-2006)
-       Membre du conseil de faculté (2002-2006)
-       Membre de la commission de spécialistes de la faculté de droit (2004-2006)

Université Paris Descartes :
-       Membre de comités de sélection Paris Descartes (section 03 : 2008, 2009 ; section 01 : 2011)
-       Membre du Conseil scientifique local et du Conseil de Faculté de la Faculté de droit Paris Descartes (depuis 2008)
-       Membre de l’équipe des Enseignants référents de la Faculté de droit Paris Descartes (plan réussite en licence, depuis 2008)
-       Contribution au portail d’enseignement numérique pour l’histoire du droit (Moodle ; depuis 2008)
-       Elaboration et organisation des Samedis Matins de l’Histoire du Droit (plan réussite en licence ; depuis 2009)
-       Elaboration d’un QCM d’auto-évaluation à destination des futurs étudiants de L1 droit (français, culture générale)
-       Membre du jury de validation de l’UE optionnelle engagement étudiant (depuis 2009
-       Membre du Comité Consultatif d’Evaluation (2011)
-       Responsable des études Licence 1 droit (depuis la rentrée 2012)

Université Jean Moulin – Lyon 3 :
-       Responsable du Contrat de Réussite (Licence 1) (depuis la rentrée 2013)
-       Responsable de l’accueil des étudiants étrangers (depuis la rentrée 2014)
-       Membre du comité de sélection Jean Moulin – Lyon 3 (section 03)

 Divers :
-       Mission d’expertise auprès de l’AERES, pour la campagne d’évaluation des licences de la vague B (2011)
-       Membre élu de la section 03 du CNU (assesseur du bureau de la section) ; au sein de la CP-CNU, membre du Comité des sections à petits effectifs (depuis 2011)

TRAVAUX ET RECHERCHES


Recherches proudhoniennes :

-      
1) « Le régicide ou l’inutilité de la violence dans l’histoire », Archives Proudhoniennes 1997, pp.3-11.
-       2) « Une illustration de la méthode de travail de Proudhon : la genèse des Majorats littéraires », Archives Proudhoniennes 1998, pp.3-25.
-       3) « Le contrat dans la réflexion normative de P.-J. Proudhon », communication à la journée de travail sur le contrat, Centre lyonnais d’histoire du droit (28 juin 2000). Cahiers du Centre lyonnais d’histoire du droit et de la pensée politique, n°1, janvier 2004, pp.99-119.
-       4) Proudhon et la norme. Pensée juridique d’un anarchiste, PUR (coll. L’univers des normes), 2004, 295p.
-       5) « Lecture proudhonienne des pénalistes », colloque Proudhon lecteur des juristes (EA 2074 CNRS « logiques de l’agir », GDR CNRS 2226 « conflits et confiances », Centre d’histoire de la philosophie moderne –CNRS ; Besançon mai 2006).
-       6) « Proudhon et les juristes. Actualité de la pensée proudhonienne au tournant du 19ème siècle », Mélanges Yves Guchet, Bruylant, 2007, pp.15-34.
-       7) « Proudhon, lecteur critique du Contrat Social », communication au colloque de l’A.F.H.I.P. (Aix-en-Provence, septembre 2007), PUAM, 2008, pp.459-475.
-       8) « Un éclairage utile sur les débats actuels : Pierre-Joseph Proudhon et la critique de la démocratie représentative », communication au Centre for the study of international governance, Loughborough university (GB), septembre 2008. Publié aux Krakowskie Studia z Historii Panstwa i Prawa, 4/2012, pp.53-67.
-       9) « Proudhon et l’Etat : mise au point à travers une polémique » (colloque 7 mai 2009, I.C.E.S.), Pierre-Joseph Proudhon. L’ordre dans l’anarchie, I.C.E.S., travaux du centre de recherches, 10, éd.Cujas, 2009, pp.41-54.
-       10) Proudhon. L’enfant terrible du socialisme, Armand Colin, 2009, 286p. Ouvrage couronné par le prix Lucien Febvre 2010.
-       11) « Proudhon et l’opposition socialiste à la loi du 31 mai 1850. Face à la trahison des représentants » ; Revue Française d’Histoire des Idées Politiques, 2010, n°31, pp.81-107.
-       12) Rédaction des entrées « droit », « représentation », « suffrage universel » du Dictionnaire Proudhon (mai 2011).
-       13) Direction de la publication des Cahiers de la Société Pierre-Joseph Proudhon, Proudhon, droit ou morale ? 2011 (actes du colloque du 11/12/2010). Titre de la contribution : « Du droit de punir à la peine. Interrogations proudhoniennes sur la justice criminelle » (pp.21-58).
-       14) « Réflexions proudhoniennes sur le droit de punir. Autour de la lecture du Traité de droit pénal de Pellegrino Rossi », conférence à l’Institut de Sciences Criminelles de Grenoble (désormais Institut Rhônalpin des Sciences Criminelles), 22/03/2011 ; conférence à paraître dans la revue L’Irascible, n°3, 2013.
-       15) « En quête d’une norme sociale. Anthropologie juridique et pensée proudhonienne », Les grandes étapes de la pensée anthropologique sur le droit, première rencontre d’anthropologie du droit de l’Ecole de droit de Sciences Po, 13 janvier 2012 (à paraître).
-       16) « French Socialists and political representation (1848-1851) », 1848 as a Turning Point in History of Political Thought, King’s College, Cambridge 11-12 April 2012 (Center for history and economics) (à paraître).
-       17) « Proudhon devant ses juges », conférence à la Cour de Cassation le 29 novembre 2012, Association française d’histoire de la justice (cycle Les écrivains en justice) ; Association Française d’Histoire de la Justice, La documentation française, 2014.
-       18) « Autour de la Raison Collective. Normes sociales et Justice chez Pierre-Joseph Proudhon », La pensée sociale française, colloque Université Libre de Bruxelles, 17 octobre 2013.
-       19) « Anarchie, politique…et constitution. Le regard ambigu de Proudhon sur l’acte constitutionnel de 1848 », colloque Autorité et Liberté : l’anarchie et le problème du politique, Tours, 26-27 septembre 2013.
-       20) « La question morale chez Proudhon », contribution au séminaire organisé par madame Sophie Vandee-Abeele, La question morale au XIXe siècle, Université Paris Sorbonne (23 avril 2014).
-       21) « Pensées sur le progrès, progrès d’une pensée. Réflexions sur la pensée proudhonienne », colloque Géographies, avec ou sans  progrès ? Questionner les terrains et les idées, colloque Lyon 2 – ENS Lyon, 23-24 mai 2014.
-       22) « entre mémoire altérée et traumatisme du souvenir : le poids de 1848 dans l'œuvre de Proudhon », Colloque de la Société P.J. Proudhon, novembre 2014.

Autres travaux :

-       1) « La représentation urbaine face au pouvoir en représentation : L’entrée royale de Henri IV à Lyon en septembre 1595 », Le concept de représentation dans la pensée politique, P.U.A.M., 2003, pp.95-110.
-       2) « L’opposition suspect-patriote sous la Terreur », Sujet et citoyen, P.U.A.M., 2004, pp.257-268.
-       3) « La Responsabilité de Paul Fauconnet (1920) : une étude de sociologie criminelle », Cahiers du Centre lyonnais d’histoire du droit et de la pensée politique, n°2, décembre 2004, pp.165-209.
-       4) « Les enjeux de la consultation populaire au niveau urbain. Eléments de réflexion dans les premiers temps de la Révolution », Annuaire 2006 des collectivités locales (GRALE) et séminaire à la Maison des Sciences Humaines et la Faculté de droit de Nantes (juin 2006).
-       5) Participation à un ouvrage sur Les Revues juridiques au 19ème siècle. Etude de la Revue étrangère de législation et d’économie politique (revue Foelix) (à paraître).
-       6) Dans le cadre du projet CEDRE, histoire de l’enseignement dans les facultés de droit depuis 1804, participation à l’élaboration du corpus des professeurs de la faculté de droit de Caen (1804-1950).
-       7) « Synthèse sur l’histoire de la faculté de droit de Caen », NELIDOFF P. (dir.), Les facultés de droit de province au XIXè. Bilan et perspectives de recherches, Toulouse, P.U.S.S., 2009.
-       8) « Décentralisation, fédéralisme et pouvoir communal : un thème politique de l’opposition au 19ème siècle », Les Territoires de l’administration : départir, décentraliser, déconcentrer (colloque Orléans 20/6/2008), P.U. Orléans, 2009, pp.89-106.
-       9) « Rapport relatif au phénomène attraction/répulsion – Paris/province », article co-écrit avec Mathieu Touzeil-Divina, Paris, capitale juridique, HALPÉRIN J.-L. (dir.), éditions rue d’Ulm, 2010.
-       10) Histoire du droit, ouvrage co-écrit avec le professeur Jacqueline Moreau-David, Sup’Foucher, coll.LMD, mars 2010.
-       11) « Les utopies et la question pénale », l’Irascible, revue de l’institut Rhône Alpin de Sciences criminelles, n°2 (Les foudres du pénal), 2011, pp.15-48.
-       12) « Emile Alglave ou les ambivalences d’un professeur avec son milieu », La belle époque des juristes. Enseigner le droit dans la République, revue Mil neuf cent, n°29, 2011, pp.35-58.
-       13) « Les infortunes d’Emile Alglave, ou la politisation des enjeux universitaires aux débuts de la IIIe République », GAVEN J.-C. (dir.), Les facultés de droit de province aux XIXe et XXe. Les conquêtes universitaires (t.3), P.U. Toulouse, 2012, pp.25-42.
-       14) Entrée « histoire des institutions » de l’Introduction encyclopédique au droit. Une autre approche des études juridiques, Lextenso/éditions, 2011 (réédition prévue en 2013).
-       15) « Critiques de l’omnipotence de la loi et pluralisme des sources », Le pluralisme juridique à l’épreuve des l’Histoire, colloque Paris Descartes / Paris Nord, 28 et 29 avril 2011 (à paraître).
-       16) « Hauriou, Renard, Delos, (Gurvitch). La théorie de l’institution contre l’omnipotence de la loi », Les institutions : de la genèse de la notion aux usages actuels en histoire du droit, CERAL et UMR DC, Paris 13, 4 avril 2012. Parution dans la Revue d’histoire des facultés de droit et de la science juridique, 2012, n°32, pp.373-387.
-       17) Autour de la réforme du concours et des études de droit. Un sujet de controverse entre les revues juridiques de la Monarchie de Juillet. Mémoire H.D.R.,163 p. Publié dans la Revue d’histoire des facultés de droit et de la science juridique 2013, n°33, pp.261-382 (« Une controverse au long cours : la réforme du concours et des études de droit dans les revues Foelix et Wolowski »).
-       18) « Une voix étrange et dissonante de la démocratie radicale : l’utopie anarchiste de Joseph Déjacque », Mélanges en l’honneur du professeur Nicole Dockès-Lallement (à paraître La Mémoire du Droit, 2015).
-       19) Organisation du colloque Des traités aux manuels de droit. Une histoire de la littérature juridique comme forme du discours universitaire (28/29 mars 2013). Communication : « Un lieu de conservation, de diffusion et d’élaboration des manuels. La bibliothèque de la Faculté de droit de Paris à l’époque de Paul Viollet (1876-1914) ». Coordination du volume des Actes, LGDJ coll. Contextes. Culture du droit, 2014 (rédaction de l’avant-propos « Premiers jalons pour une histoire des manuels de droit »).
-       20) Rédaction de la notice sur Paul Viollet à paraître dans le Dictionnaire d’histoire coloniale (dir. RENUCCI Fl.).
-       21) « Le sens de l’ordre dans la passion de la liberté : le droit prolétarien de Maxime Leroy », conférence Jean Moulin - Lyon 3 ; publiée M.S.H.D.B., vol.70, 2013, pp.353-371.
-       22) « Constantin Pecqueur (1801-1887). Contribution discrète au débat sur le gouvernement direct », colloque Constantin Pecqueur (1801-1887). Nationalisation et Socialisation, ENS Lettres et Sciences humaines (Lyon) – UMR 5206 Triangle.
-       23) « Les projets socialistes de démocratie directe (XIXe). Mémoire altérée de la constitution de 1793 », Journée doctorale Philosophie-Droit, Mémoire, histoire et politique, Lyon 3, 14 avril 2014.
-       24) Organisation de la journée de travail sur les blogs juridiques, Centre de Théorie et Analyse du Droit (axe écriture du droit), 16 juin 2014. A paraître LGDJ, Lextenso (collection Contextes. Culture du droit) 2015.
-       25) Coordination d’un volume de la Revue d’Histoire des Sciences Humaines sur les manuels d’enseignement supérieur (parution 2016).
-       26) « Annonce, notices, variétés. Enquête sur une politique éditoriale autour des comptes rendus de la Gazette des tribunaux », colloque La Gazette des Tribunaux, Université Paris Sorbonne, Université de Rouen, Rouen, 10-11 février 2015
-      
27) « Enquête sur l’évolution des ouvrages pédagogiques de droit », colloque « Enseignement du droit. Le livre », Université Mc Gill – Sciences Po Paris, juin 2015.
-       28) « Le mariage est une mauvaise action. La famille est une prostitution légale » ; colloque AFHIP, Dijon 2015.

DIVERS

-       Membre rédacteur du site Nomôdos.fr (histoire du droit)

-       Jusqu’en 2011, rédacteur du pole Histoire et philosophie du droit du site Nonfiction.fr (rédaction de différentes recensions : A.COUTANT, 1848 : quand la République combattait la Démocratie ; N.HAKIM, M.MALHERBE (dir.) Thémis et dans la Cité ; G.GLENARD, L’exécutif et la constitution de 1791)

-       Auteur de recensions :
o    Revue Française d’Histoire des Idées Politiques : Revue Corpus, n°60 (Lerminier) (2012) ; F.PROIETTI Louis Blanc nel dibattito politico inglese (2013) ; M.VUILLEUMIER, Histoire et combats (2013) ;
o   Revue Française de Science Politique : S. HAYAT, 1848. Quand la république était révolutionnaire (2015, n°65).

-       Membre du comité éditorial de la Revue d’histoire des sciences humaines (depuis 2011) ; membre du bureau de la Société Française d’Histoire des Sciences Humaines (depuis 2013) ;

-       Directrice de collection : Contextes. Culture du droit, éditions Lextenso

-       Travaux d’évaluation :
o   Evaluation d’une thèse en vue de publication, pour la Maison des sciences de l’homme de Besançon (Benoît Charruaud, Louis Blanc. La République au service du Socialisme. Droit au travail et perception démocratique de l'Etat).
o   Evaluation d’un article pour le Erasmus journal for philosophy and economics (« The relation between the economy and the law in Proudhon »).

-       Discutante lors de la journée de travail organisée par la Revue d'histoire du XIXe siècle pour la préparation du numéro « histoire du XIXe siècle et pensée juridique » (mars 2013).



Université de Lyon